Vous êtes ici

Version imprimable

Le 5 juillet fut une date importante pour la PFV. Tout d’abord en début d’après-midi, la Cour Constitutionnelle a remis un arrêt annulant le service communautaire et donnant ainsi raison au tissu associatif qui s’était porté partie civile. Elle a, entre autres, affirmé que le service communautaire ne pouvait pas être assimilé à du volontariat au sens de la loi de 2005. Grande victoire donc ! Ensuite, le même jour tard dans la nuit, le projet de loi sur le travail associatif a été adopté au Parlement. Il ne sera pas d’application avant le 15 juillet. En outre, il est prévu que le Parlement vote une loi réparatrice à la rentrée avec toute une série de changements. Lesquels ? Nous n’en connaissons malheureusement pas la teneur. Espérons qu’ils tiennent compte des différents avis remis par le tissu associatif…