Accueil Année européenne 2011 du volontariat

2011 Année Européenne du Volontariat

 En novembre 2009, le Conseil de l’Union Européenne a décidé de proclamer l’année 2011 : « Année Européenne du Volontariat ».

Actuellement, plusieurs millions de citoyens sont engagés à travers l’Europe dans une activité volontaire au sein de diverses et multiples associations. Il s’agit de personnes de tout âge, qualifiées ou non, et qui apportent leur contribution à leur communauté en consacrant un peu de leur temps à des organisations de la société civile.

Dès lors, la Commission considère le volontariat comme l’expression active d’une participation civique qui vient renforcer les valeurs européennes communes, à savoir, entre autres, la solidarité et la cohésion sociale.

Dans des secteurs tels que l’éducation, la santé, la culture, la jeunesse, le sport ou encore l’environnement, le volontariat occupe une place non négligeable et détient un potentiel important pour le développement socio-économique de l’Europe.

En faisant de 2011 l’Année Européenne du Volontariat, la Commission souhaite aider le volontariat à se développer à travers l’Union, et aider les Etats membres à atteindre quatre grands objectifs: 

  1. Œuvrer à la mise en place d’un cadre propice au volontariat dans l’Union européenne ;
  2. Donner des moyens d’agir aux organisations de volontaires et améliorer la qualité du volontariat ;
  3. Récompenser et reconnaître les activités de volontariat ;
  4. Sensibiliser l’opinion publique à la valeur et à l’importance du volontariat.

La Commission espère, à travers cette initiative, que le volontariat se déploiera davantage et qu’il y aura une meilleure appréhension de sa valeur ajoutée.
Il s’agit de permettre aux volontaires et associations de l’Europe entière de se concerter sur les meilleurs pratiques à adopter. Les volontaires verront également leurs efforts reconnus à travers cette célébration.

Pour les personnes peu ou mal renseignées sur le volontariat, cette année leur permettra d’en apprendre davantage et, qui sait, de devenir à leur tour volontaires.
Quant aux pouvoirs publics, l’occasion leur est ainsi donnée d’obtenir de plus amples informations sur le volontariat, et de mettre en œuvre des actions pour soutenir cet engagement citoyen.

Cette démarche doit également mettre en exergue le lien entre le volontariat à l’échelon local et son importance dans le contexte plus large de l’Europe.